Les livres ne jettent pas des cris d'orfraies... 
Un vieux brouillon abandonné d'un fragment des Petits traités de Pascal Quignard.
J'adore ses textes, il a une façon incomparable de parler de la langue, de la littérature, du souvenir, ...



Ce brouillon est un parfait exemple de ce que les compositions que l'on imagine sont souvent bien moins intéressantes une fois sur le papier que dans notre tête. Une autre façon de dire que c'est un ratage complet, rien ne va, ni les couleurs, ni les scripts, la mise en page n'a aucun intérêt, ...
Je pense retravailler ce texte en abandonnant la gothique au profit de la chancelière mais il faut encore que je mûrisse mon projet.

[ Ajouter un commentaire ] ( 2079 vues )   |  permalink  |    |   ( 3 / 3768 )

<<Premier <Précédent | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | Suivant> Dernier>>