Héliogabale 
J'ai récemment terminé Héliogabale ou l'anarchiste couronné D'Antonin Artaud. Livre dense, difficile et érudit, il recèle des passages magnifiques qui méritent que je les relève pour une future calligraphie. Un exemple :

"Il y a dans toute poésie une contradiction essentielle. La poésie, c'est de la multiplicité broyée et qui rend des flammes. Et la poésie, qui ramène l'ordre, ressuscite d'abord le désordre, le désordre des aspects enflammés ; elle fait s'entre-choquer des aspects qu'elle ramène à un point unique : feu, geste, sang, cri.Ramener la poésie et l'ordre dans un monde dont l'existence même est un défi à l'ordre, c'est ramener la guerre et la permanence de la guerre ; c'est amener un état de cruauté appliqué, c'est susciter une anarchie sans nom, l'anarchie des choses et des aspects qui se réveillent avant de sombrer à nouveau et de se fondre dans l'unité. Mais celui qui réveille cette anarchie dangereuse en est toujours la première victime."

[ Ajouter un commentaire ] ( 1690 vues )   |  permalink  |    |   ( 3 / 19065 )

<<Premier <Précédent | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | Suivant> Dernier>>